campagne 1 euro  

2003-2009

Au cours des dernières années, Tikva Market a permis aux nécessiteux d’acheter à prix symbolique les denrées leur faisant défaut, au sein d’un supermarché leur étant réservé, situé a Jérusalem.

Aujourd’hui

- Extension du concept à l’échelle nationale
- Présence sur plus de 30 villes
- Partenariat avec la 1ère chaine de supermarchés d’Israël
- Création d’une carte magnétique d’achat personnalisée
- Création d’un réseau national d’assistantes sociales

Tout a commencé au cours d’une simple promenade dans les rues de Jérusalem, que Hayim Knopfer et son épouse Sabine sont frappés par une scène qui allait bouleverser le cours de leur vie.
Et comme souvent à l’occasion des fêtes juives, ils assistent à une distribution de bienfaisance sous la forme de colis de nourriture. Subjugué par cet élan de solidarité, le couple décide de se rapprocher du stand de distribution. Là, ils assistent à une scène surprenante : un vieil homme recevant son colis, tente d’expliquer à la personne chargée de la distribution, qu’étant diabétique, il n’a nullement besoin de la bouteille de soda qu’il vient de recevoir et l’a repose afin d’en faire bénéficier quelqu’un d’autre.
Sur ces entrefaites, le distributeur se met à hurler sur le vieil homme, l’accusant de son ingratitude, et de son audace quant à discuter la nature des produits si généreusement offerts. Le vieil homme tentera bien d’expliquer qu’il ne souhaite rien recevoir en échange, et que c’est par souci d’efficacité qu’il souhaite ne pas gaspiller cette nourriture.
Rien n’y fera, le vieil homme repartira humilié publiquement, sous le regard d’une centaine d’autres personnes, venues comme lui, recevoir leur colis.
Les Knopfer choqués par cet épisode décident de suivre le vieil homme et de le raccompagner dans son triste logement.
Celui-ci leur explique que lorsqu’on est dans sa situation il n’est pas de bon ton de revendiquer et que pourtant le contenu des colis ne répond que très rarement aux spécificités de chaque cas.

Ne parvenant pas à oublier cet épisode, ils réunissent plusieurs amis afin de réfléchir à un système d’aide qui conjuguerait efficacité et dignité.  Et c’est tout naturellement qu’ils imaginent un lieu où les personnes frappées par la misère pourraient venir choisir eux-mêmes les denrées leur faisant défaut et qu’afin de briser tout sentiment, ces derniers participeraient de manière symbolique à la hauteur de 10% du prix de leurs achats.
TIKVA MARKET était né. Ce n’est qu’ensuite que vint se rajouter des professionnels de l’aide sociale (assistantes sociales, rabbins et autres volontaires).